Masculin / Masculin – L’homme mise à nu

0

exposition-musee-orsay-masculin

Masculin / Masculin – L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours

Du 24 septembre 2013 au 2 janvier 2014, le musée d’Orsay accueille l’exposition Masculin / Masculin qui vient confronter les oeuvres à travers les époques et les techniques, autour de grands thèmes qui ont forgé la représentation du corps masculin.

La question du nu et ses réponses ont évolué au cours du temps selon les valeurs, les traditions, l’histoire…. Le nu masculin a été par rapport au nu féminin avant le XIX ème siècle très valorisé avec l’homme qui était érigé en norme du genre humain comme dans l’art gréco-romain. Ce n’est qu’à partir du XIXème siècle où le corps féminin fut mise en avant.

Au sein de cette exposition Masculin / Masculin, de nombreux artistes connus pour le nu masculin sont présents comme David LaChapelle ou Pierre et Gilles. Mais vous trouvez aussi Paul Cézanne avec son tableau les Baigneurs, Auguste Rodin

L’exposition du musée d’Orsay reste dans un rôle de diffusion et d’explication de la culture et non de montrer du nu pour du nu. Ainsi même si il existe des tableaux ou des sculptures à connotations sexuels, l’exposition vient tout d’abord à montrer l’interprétation de l’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours.

Ainsi par exemple, à partir du XVIIème siècle, la finalité de la peinture et de la sculpture est la maîtrise de l’exécution d’un nu masculin, c’est l’idéal classique qui vient jusqu’à aujourd’hui faire office d’une fascination.

Mais le nu se décline en de multiples nu : nu héroïque, dans la douleur, dans la nature, le corps glorieux, l’objet du désir, sans complaisance…

Autour de cette exposition est proposée des publications mais aussi un un festival autour de l’image du corps masculin au cinéma, des visites conférences…

Cette exposition bénéficie du généreux soutien d’Harley-Davidson, de Francesco Smalto, de Devred 1902, de Slendertone et du soutien de Tollens pour l’apport en peinture.

Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site du musée d’Orsay.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here