Le chic français, Images de femmes 1900 – 1950

0

le-chic-francais-femmeLe Palais Lumière d’Evian accueille jusqu’au 21 janvier 2018 une exposition consacrée à l’image des femmes durant la première partie du XXème siècle.

Face au Lac Léman, les anciens thermes d’Evian joliment rénovés sont le rendez-vous de la mode. Une mode qui a bien évolué depuis 1900…

Au-delà de l’image des femmes, l’exposition met l’accent sur l’évolution de la photographie dans la presse féminine. C’est donc la représentations des femmes à travers les magasines de mode de l’époque.

Dans le début du XXème siècle, le dessin et la gravure sont omniprésents avec notamment le fabuleux travail de Georges Lepape dans la Gazette du Bon Ton. Cette gazette était mise à disposition dans les salons des grands couturiers pour une clientèle aisée.

Dans l’ensemble des magazines de l’époque, de nombreuses narrations viennent décrire au mieux le vêtement afin que les femmes puissent reproduire chez elles le modèle. Pour faciliter la chose, des coupons permettent aux femmes de récupérer au siège du journal les matières premières pour réaliser la pièce de mode.

Une fille doit être deux choses : classe et fabuleuse. – Coco Chanel

Par la suite, la baisse du coût d’impression permet un essor de la photographie. Ainsi, une cohabitation s’exerce avec le dessin. Le baron de Meyer, photographe artistique, amène une nouvelle approche de la photographie de mode, influencé par les pictorialistes.

La photographie de mode met l’accent sur la théâtralité de la scène afin de retrouver une atmosphère intime et mondaine.

Le chic français s’illustre à travers ces magazines. Le Jardin des Modes, La Gazette du Bon Ton, Vogue, Vu, Harper’s Bazaar sont autant de titres qui viendront jouer un rôle dans l’évolution de la mode dans la société. Cela est rendu possible par les créateurs de mode, les photographes comme Jean Moral et les dessinateurs.

le-chic-francais-evianle-chic-francais-jardin-des-modesle-chic-francais-modeaffiche-chic-francais-2

Palais Lumière Evian
Quai Albert-Besson Evian

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here