Daniel Tribouillard : créateur de la maison Léonard

3

Tout commence en 1958, quand Daniel Tribouillard,  » the man behind the flowers  » débute en tant que Directeur Général et Directeur Artistique de la jeune société Léonard Fashion, qu’il a fondée avec Jacques Léonard.

En 1960, il invente le procédé fully fashioned pour l’impression de pull-overs dont il dépose le brevet international pour Léonard. Les succès est immédiat, et les plus grandes maisons, Dior, Lanvin ou Hermès s’emparent de ce produit, dont les femmes chic des années 1960 raffolent.

Fort de ce succès, Daniel Tribouillard lance la première collection de vêtements en jersey de soie en 1968 ; c’est une révolution, cette matière est infroissable et souple et séduit immédiatement l’air révolutionnaire de ces années. Une première boutique est alors ouverte à Paris.

daniel tribouillard

1969 est une année riche d’événements : Léonard se lance dans la parfumerie (Léonard Parfums) et crée la griffe Fashion de LEONARD. Daniel Tribouillard part à la conquête de l’Italie et installe à Milan le siège de LEONARD Italie.

Pour gérer ce nouvel empire et avec l’aide du financier Antonio Ratti, Daniel Tribouillard rachète le groupe LEONARD à Jacques Léonard en 1987, il en devient Président Directeur Général. Trois ans après une nouvelle boutique exclusive est inaugurée au 48 rue du faubourg St-Honoré, tandis que Léonard prend place parmi les grandes maisons du luxe français : membre depuis 1994 de la Fédération Française de Couture, du Prêt-à-Porter des couturiers et des créateurs de Mode, l’entreprise installe ses bureaux rue Pierre 1er de Serbie, dans le triangle d’or et présente ses collections au Carrousel du Louvre, tout en continuant d’offrir au monde ses fleurs épanouies.

La Chine ouvre ses portes à Daniel Tribouillard en 1992 en l’invitant au défilé de la Mode à Shanghai et le nommant professeur Honoris Causa de l’Université de cette même ville.

Les boutiques LEONARD se multiplient en Asie, notamment à Banghok, Macau en 1997, à Pékin en 1999, à Hong Kong en 2002, à Shanghai en 2005. Mais Daniel Tribouillard s’intéresse aussi à l’Europe de l’Est et à la lointaine Russie où il présente en 1998 une collection. 85% de la production est donc destinée à l’exportation, succès qui fait mériter à Daniel Tribouillard la présidence de la commission Art Création Diffusion du Conseil du Commerce Extérieur depuis 1996 .

3 Commentaires

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here